Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 mars 2015

Départementales 2015: vos candidats pour le canton.

 

arton85.jpg

Le site internet de campagne est en ligne 

http://www.montignyguyancourt2015.fr

17:55 | Commentaires (0) |

16 octobre 2014

Congrès 2014

Chers amis, vous allez élire le 29 novembre prochain le Président de notre mouvement. Afin de faire au mieux votre choix, vous pouvez consulter ci-dessous les déclarations d'intentions des candidats en lice, Hervé Mariton, Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire.

evenement.jpg

 

Hervé MARITON

UN PROJET CLAIR ET AUTHENTIQUE AU SERVICE DES MILITANTS

Vous voulez un candidat pleinement dédié à remettre l'UMP en ordre de marche ?

Je suis le seul candidat à dire clairement que, Président de l'UMP, je ne serai pas candidat aux primaires présidentielles. C'est indispensable pour bien préparer ces primaires et pour redresser durablement notre mouvement. Je veux être l'ingénieur de la piste d'envol qui vous permettra de choisir le meilleur candidat aux présidentielles, avec le meilleur projet, avec les meilleurs chances de gagner, et de réussir l'alternance. Tant que nous n'aurons pas redressé l'UMP, quel est notre crédit à redresser la France ?

Je m'engage, pour le redressement du parti : des cartes qui arrivent rapidement, des réponses aux courriers, des comptes transparents, des militants respectés...

Vous voulez un candidat de convictions au cœur des valeurs que vous portez ?
Nos rencontres m'ont démontré que j'exprime le cœur de nos convictions pour redresser notre économie, pour affirmer nos valeurs. Je m'engage à fond et sans ambiguïté dans les combats où nous sommes attendus, pour la famille, pour l'identité de la France en proposant le droit du sang, pour apporter aux entreprises la liberté nécessaire à la croissance et à l'emploi.

Tant que notre projet n'est pas clair, fort, quel est notre crédit pour réussir l'alternance ?
Je m'engage, pour un projet vigoureux : les choix seront faits par le vote des militants.

Vous voulez un candidat ancré sur le terrain ?
J'ai gagné, dans un territoire difficile, ma ville et ma circonscription sur la Gauche. Rien ne m'a été offert. Je pense comprendre ce que sont les combats difficiles que vous avez à mener.

Face au désastre socialiste, notre responsabilité est grande. Avec vous, pour vous, je m'engage pour le redressement de l'UMP, l'affirmation de nos valeurs, le succès de nos idées, l'avenir de notre beau pays de France.

 

Nicolas SARKOZY

Mes chers Amis,

Le 6 mai 2012, au soir de l'élection présidentielle, j'ai remercié les Français de l'honneur qu'ils m'avaient accordé en me permettant de conduire les destinées de notre pays durant cinq années. Je leur ai dit ma volonté de me retirer de toute activité publique.

Depuis, j'ai pris le temps de la réflexion après toutes ces années d'activités intenses. J'ai pu prendre le recul indispensable pour analyser le déroulement de mon mandat, en tirer les leçons, revenir sur ce que fut notre histoire commune, mesurer la vanité de certains sentiments, écarter tout esprit de revanche ou d'affrontement.

J'ai pu échanger avec les Français, sans le poids du pouvoir qui déforme les rapports humains. Ils m'ont dit leurs espoirs, leurs incompréhensions et parfois aussi leurs déceptions.
J'ai vu monter comme une marée inexorable le désarroi, le rejet, la colère à l'endroit du pouvoir, de sa majorité mais plus largement de tout ce qui touche de près ou de loin à la politique.

J'ai senti chez beaucoup de Français la tentation de ne plus croire en rien ni en personne, comme si tout se valait, ou plutôt comme si plus rien ne valait quoi que ce soit.

Cette absence de tout espoir si spécifique à la France d'aujourd'hui nous oblige à nous réinventer profondément.

Je me suis interrogé sans concession sur l'opportunité d'un retour à la vie politique que j'avais arrêtée sans amertume et sans regret.

C'est au terme d'une réflexion approfondie que j'ai décidé de proposer aux Français un nouveau choix politique.

Car, au fond, ce serait une forme d'abandon que de rester spectateur de la situation dans laquelle se trouve la France, devant le délitement du débat politique, et la persistance de divisions si dérisoires au sein de l'opposition.

Je suis candidat à la présidence de ma famille politique. Je proposerai de la transformer de fond en comble, de façon à créer, dans un délai de trois mois, les conditions d'un nouveau et vaste rassemblement qui s'adressera à tous les Français, sans aucun esprit partisan, dépassant les clivages traditionnels qui ne correspondent plus aujourd'hui à la moindre réalité. Ce vaste rassemblement se dotera d'un nouveau projet, d'un nouveau mode de fonctionnement adapté au siècle qui est le nôtre et d'une nouvelle équipe qui portera l'ambition d'un renouveau si nécessaire à notre vie politique.

J'aime trop la France ; je suis trop passionné par le débat public et l'avenir de mes compatriotes pour les voir condamnés à choisir entre le spectacle désespérant d'aujourd'hui et la perspective d'un isolement sans issue. Je ne peux me résoudre à voir s'installer dans le monde l'idée que la France pourrait n'avoir qu'une voix secondaire.

Nous devons faire émerger de nouvelles réponses face aux inquiétudes des Français, à leur interrogation sur la pérennité de la France, à la nécessité d'affirmer sa personnalité singulière, à la promotion de son message culturel qui est sans doute la plus belle part de notre héritage.

On ne fait rien de grand sans l'unité de la nation. On ne fait rien de grand sans espérance, sans perspective.

Pour construire une alternative crédible, il nous faut donc bâtir la formation politique du XXIème siècle. Je le ferai avec le souci du plus large rassemblement, la volonté d'apaiser les tensions, et en même temps de susciter l'intérêt passionné de tous ceux qui ne peuvent se résoudre à l'abaissement de la France. Nous aurons besoin de toutes les intelligences, de toutes les énergies, de toutes les bonnes volontés. Il nous faut tourner la page des divisions et des rancunes afin que chacun puisse s'inscrire dans un projet, par nature, collectif.

Je connais les difficultés qui nous attendent. Mais l'enjeu nous dépasse tellement, les perspectives sont si exaltantes, le redressement si nécessaire qu'à mes yeux les obstacles paraissent dérisoires.

Ensemble, par la force de notre engagement, par notre conscience commune de la gravité des enjeux, nous rendrons possible le sursaut dont nul ne peut douter de la nécessité et de l'urgence.

Que chacun soit convaincu de la force et de la sincérité de mon engagement au service de la France.

 

Bruno LE MAIRE

Mes chers amis,

Je veux porter avec vous le renouveau. Je veux reconstruire avec vous un parti digne et crédible.

Je veux donner envie de faire de la politique avec nous. Je veux que nous mobilisions toutes les énergies en France pour nous opposer à la gauche et poursuivre la reconquête, après notre formidable victoire aux élections municipales.

Je veux que nous soyons exemplaires dans nos pratiques financières et politiques. Depuis des mois, les affaires vous choquent. Je tournerai la page de ces pratiques, je ferai la transparence. Vous ne supportez plus les querelles de personnes au sommet ? Moi non plus. Vous ne voulez plus de guerre des chefs ? Moi non plus.

Vous voulez que chacun soit respecté dans ses convictions ? Moi aussi. Je veux que notre projet soit clair et de droite : chacun doit savoir quelles sont nos propositions, quelles sont nos convictions, où nous voulons emmener la France. Nous devons réaffirmer l'autorité de l'Etat. Nous devons donner aux entrepreneurs la liberté dont ils ont besoin pour créer des emplois. Nous devons faire de l'éducation le grand combat de la droite.

Pour ce projet, nos valeurs seront notre cap : le respect des règles et des personnes, le mérite, pour que celui qui se donne du mal vive mieux que celui qui dépend de la société, les libertés. Je porterai haut ces valeurs.

Militants, vous êtes la première force de notre parti : je vous écouterai. Je vous consulterai régulièrement sur les grands débats politiques en cours. Vous donnerez votre avis sur les investitures dans chaque département. Dans notre parti, les femmes prendront toute leur place : je refuse que nous continuions à payer une lourde amende parce que nous ne respectons pas la loi sur la parité. Dans notre parti, les jeunes auront des responsabilités à la hauteur de leur talent et leur enthousiasme. Dans notre parti, tout le peuple de France se sentira représenté, tout le peuple de France pourra venir exprimer ses attentes et ses convictions.

16:30 | Commentaires (0) |

04 mai 2014

Invitation Café Politique vendredi 9 mai à 10h30 - Elections européennes

Capture d’écran 2014-05-04 à 22.36.16.png

22:36 | Commentaires (0) |

28 avril 2014

Michel Laugier élu président d'une CASQY Bleue !

Journée historique ce samedi 26 à l'Hôtel d'Agglomération de Trappes pour le Conseil communautaire d'installation de la nouvelle équipe de gouvernance de la Communauté d'Agglomération de Saint Quentin en Yvelines. En effet, pour la première fois de son histoire, la CASQY va être conduite par une majorité de droite.

Ce premier conseil a vu l'élection de Michel LAUGIER (également Maire de Montigny) à la présidence de la Communauté d'Agglomération. Avec ce basculement à droite de la CASQY, le nouveau Président souhaite "adopter une organisation différente pour apporter plus de dynamisme et renforcer l'attractivité de Saint Quentin en Yvelines". Pour ce faire, il travaillera notamment avec son premier vice-président Jean-Michel FOURGOUS (également Maire d'Elancourt).

photo 5.JPG

10:50 | Commentaires (0) |